La Luck, la passion & le jeu

Serendipity, n.f: rôle du hasard dans les découvertes.

 

Tout plaquer pour créer sa boite? Un rêve à la portée de chacun.
Tout plaquer pour ouvrir un restaurant au système inédit en France? Un challenge relevé par La Luck, à Lille.

Ça commence avec Laurentin, un ingénieur lillois, posé dans la belle ville de Montréal depuis des années.Il décide, pour organiser ses idées et projets, de faire un brainstorming dans un bar à jeu : le temps passe plus vite que de raison, et c’est le déclic. Le genre d’expérience qui te fait dire « wow », à laquelle tu ne peux pas t’arrêter de penser sans que ton cœur ne fasse de petits bonds: C’est l’aventure.

 

IMG_3414

La suite d’éléments aussi imprévus que cool, entre le café hebdomadaire avec des mentors inattendus (le québécois Paul Holder et ses frères), des voyages à n’en plus finir et un business familial. Avec Timothée (son petit-frère) en Australie, lui à Montréal, ils montent leur projet, enchaînent les allers-retours à Paris, afin de trouver le bar parfait pendant des mois. En vain.

Lille au final, c’est pas plus mal. Retour à la maison, carrefour de l’Europe. Et là, c’est le coup de cœur sur le local au 1 bis rue Princesse : atypique, spacieux, au potentiel encore non-exploité, sans voisins (en prévision de vos cris de joie/de frustration après avoir gagné/perdu une partie). Le tout relooké en seulement quatre mois par l’artiste Thomas Csano, aussi connu pour ses décors pour le Cirque du Soleil -attendez de voir la terrasse, ou le lustre-bouteilles.

 

Copie de IMG_3428

Peut-on craindre que la chance tourne? Difficilement. Neuf mois plus tard, le bar est rempli tous les soirs. Un beau bébé. Pensez à réserver! Entre soirées jeux, brunchs, cinémas en plein air… Ou simplement pour profiter du cadre autour d’une bière de la région (ou pas -découvrez leur bière québécoise!), d’un burger et de frites maisons.


Qu’on ne s’y méprenne pas. Il y a un réel travail de fond. Le hasard ne suffit pas. La Luck, c’est une ambiance de famille, où tous les serveurs/maîtres du jeu/gérants mettent la main à la pâte. Un management horizontal à faire baver les millenials. Pas besoin de chercher très loin: toute l’équipe a des passés très différents, entre éducation nationale ou centre d’appels, mais sont aujourd’hui réunis par la même passion. Ajouter une touche de fun dans la vie de leurs clients, faire de ce lieu un espace de rencontres en plus du divertissement.

Soirée entre potes, EVJF, demande en mariage… Même pour un premier rendez-vous, de quoi challenger l’autre, apprendre à le connaître, et peut-être un premier baiser inoubliable?
La Luck est un bar/resto pépite du Vieux-Lille. On y va pour les jeux, on y revient -pour les jeux, vous avez le temps de tous les tester!- et pour l’accueil chaleureux. On ne parle même pas de leurs mets faits maison, selon l’inspiration du jour du chef.

Le jeu préféré de Laurentin? L’aventure…et Bausack. Un jeu de construction, de bluff et de stratégie. A l’image de leur projet.

 

Copie de IMG_3452

 

Et après?
On ne les retrouvera pas forcément tout de suite à Paris ou Bruxelles. Ce serait trop facile. Mais oui, ils s’exporteront. A Reykjavik? Peut-être, c’est un des coups de cœur des deux frères. Avec Montréal, New York… A croire que le monde entier est leur terrain de jeu.

Facebook
Instagram

Rosalie

wolf

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s