Rencontre avec Roger & Owl.

Un univers mystérieux, rock, aux notes tantôt grunge tatoué ou romantisme torturé. Un style urbain, street, aux accents loose taggué. Une seule marque, un seul nom : Roger & Owl.

A travers sa ligne de vêtements homme et femme, Thomas sait s’adapter dans des collections bien à part, entre les débuts en France et un nouveau souffle australien, toujours à la pointe de la mode. Collaboration avec des tatoueurs français, des designs toujours pensés avec soin, et des coupes simples, minimalistes.

 

22404126_10213536453183959_1086941613_o

Sa passion pour la mode? Elle remonte à loin. Ce qui était au départ un petit business de bonnets d’étudiant pour arrondir les fins de mois, s’est transformé en une marque grandissante et reconnue. En seulement cinq ans, Thomas lui même n’en revient pas de l’évolution, de la maturité que sa marque et lui ont pris. Est-ce que c’est exponentiel? Sûrement. Il reste les pieds sur terre,  malgré sa passion grandissante pour la Mode, et laisse le destin se faire, en attrapant toutes les opportunités. Le temps aide beaucoup, et s’il est seul dans cette aventure, s’il avoue y aller parfois à tâtons… Enfin, quoi, moi aussi je veux bien y aller à tâtons comme ça! Cheers!

22368768_10213536447423815_1791186580_o

Sortir du lot, quand on bosse dans la mode? Autant que dans le monde du tatouage, trouver sa marque n’est pas facile. Et pourtant, avec son monde envoutant, un genre de streetwear alternatif, pas besoin de réfléchir pour reconnaître la patte Roger & Owl. Plus jeune, il n’était pas forcément pris au sérieux. Aujourd’hui, il est content d’avoir osé franchir le pas de l’entrepreneuriat, se voit continuer sur la même lancée, toujours plus haut. Une recherche de légitimité, normale pour tout jeune entrepreneur, un enrichissement quotidien et grandissant. Promouvoir de jeunes artistes, comme lui a été promu : un juste retour des choses.
Mais s’il avait la chance de travailler avec des artistes reconnus? Il répond sans hésiter Kate Von D, Rihanna… Un look changeant, complètement rock, forcément street…De toute façon cool.

Après quelques années passées avec Maison de Modes en tant que créateur, ses mentors sont aujourd’hui les tenants de la marque Filbustier Paris. Et sa mère : il a grandi en la voyant se battre pour ses valeurs, elle l’a aidé à monter sa boite et l’aide encore aujourd’hui, même si elle n’a pas toutes les réponses… Une belle aventure humaine.

22386406_10213536453063956_1242176926_n

Humain, Roger & Owl ? Thomas voit son entreprise comme un collectif, où tatoueurs, designers, artistes s’entraînent pour se faire connaître ensemble, et grandir de leurs expériences partagées. La gloire, c’est sympa, mais le business est bien plus gratifiant, plus beau lorsqu’il est partagé, lorsque tu décolles avec les tiens. Installer le respect, l’amitié. Pas d’arnaque, une attention à l’éthique toute particulière que la marque compte bien garder.

Ses pièces préférées? Il retient bien sûr le modèle Alice, le Pikachu, son Perfecto (à se damner, note perso)… Et le nouveau t-shirt de sa collection, minimaliste, épuré, avec une chouette sur le torse. Ce qu’elle a de symbolique? C’est la mascotte de la marque, mais c’est également un mix entre l’ancien logo, le nouveau, créé à son retour d’Australie. Nous on dit oui.

22368644_10213536453143958_68162535_o

Un grand merci à Thomas pour cette interview, vous pouvez retrouver Roger & Owl sur Facebook, Instagram, ou directement sur leur site internet pour vous faire une idée !

Rosalie

wolf

 

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s