Produits toxiques & cosmétiques

Dans ma famille, on prend un soin particulier à « prendre soin de nous ». Je l’ai toujours fait, pour rester en bonne santé, et parce que ça me faisait plaisir aussi. Des produits de parapharmacie-pharmacie que mon grand-père ramenait, les produits de beauté que j’achetais avec ma mère… Sans forcément faire attention à ce qu’il y avait dedans, pourvu que ça fonctionne bien.

Et puis, il y a quelques temps, j’ai commencé à me renseigner. D’abord dans mes produits pour les cheveux, parce que je voulais les laisser pousser, et faire en sorte qu’ils poussent plus rapidement et en meilleure forme. J’avais l’habitude déjà, de faire des masques, des bains d’huile, très régulièrement… Mais en trainant sur des vidéos Youtube, j’ai commencé à entendre des termes que j’avais déjà vus sur des packagings, et à entendre leur signification…

tanja-heffner-562872-unsplash

C H E V E U X

J’ai toujours aimé prendre soin de mes cheveux, et ça a été très souvent nécessaire pour éviter qu’ils ne tombent, puisque je leur ai fait subir pas mal de choses. Cheveux très longs, franges, colorations, décolorations, soleil…D’autant plus que je ne les coupe pas super régulièrement (normalement, il faudrait y aller tous les trois mois).

Récemment, je me suis sensibilisée aux produits que pouvaient contenir les shampoings, après-shampoings, et masques du commerce. Pourquoi? Parce que les produits qu’ils renferment souvent, s’ils semblent efficaces à court terme, sont très mauvais à long terme. Les ennemis ? Les parabens, les perturbateurs endocriniens, les sulfates, les silicones… vont par exemple « combler » la fibre capillaire pour rendre la chevelure toute douce, toute soyeuse, sans au final vraiment la réparer. Eh oui, un cheveux qui est abîmé, c’est comme un ongle : il va repousser, mais il ne pourra jamais vraiment se « soigner », se réparer. En comblant les fragilités de la fibre, il ajoute un filtre, une « couche » non naturelle, qui en plus de ne pas réparer, va venir obstruer et à terme, empêcher le cheveux de respirer, de se réparer avec les « vrais et bons » produits. Vous trouverez encore plus d’informations sur l’Internet, mais au moins, vous avez un aperçu.

Du coup, out les shampoings de la grande distribution, même ceux achetés chez le coiffeur… Pour faire place à des soins à la composition plus saine. De plus, quitte à choisir des shampoings qui sont bons pour les cheveux, ou des ingrédients pour la composition des masques/soins ci-dessous, j’ai cherché des marques sans parabens/sans silicones/cruelty free. Cruelty Free ? C’est à dire non testé sur les animaux. Ces produits ne sont pas forcément bio cependant.

J’ai presque fini les shampoings « toxiques », il m’en reste un L’Oréal (aïe les lapins). Les shampoings dans mon radar?

Lush : Pas du bio, des traces de sulfates mais sans parabens ni silicones, non testé sur les animaux. Mais j’ai eu un peu de mal avec leurs shampoings solides au début, à vouloir les faire mousser directement sur les cheveux, ça les emmêlait plus qu’autre chose (mes cheveux ont beau être très lisses, c’est une autre histoire quand je sors de la douche…). Celui que j’ai actuellement est l’édition limitée de Pâques, « Wash behind your ears », un petit lapin qui sent trop bon. L’odeur est un peu forte pendant le lavage, mais elle reste très discrète une fois les cheveux rincés et secs. On y trouve de l’HE de citron (nettoyante et stimulante; d’ailleurs le shampoing fait une mousse « jaune »), de l’infusion d’alfalfa (moussante et nourrissante), du vinaigre de cidre (pour la purification et la brillance), et de l’HE de bois de rose (antiseptique et stimulante). C’est donc le shampoing parfait si tu veux donner de la brillance, tout en hydratant et en stimulant la pousse de tes cheveux.

Body Shop : Mention spéciale à leur shampoing à la banane (désolée Pauline si tu passes par là), qui sent incroyablement bon, nourrit et hydrate à souhait… Sans silicones, sans tests sur les animaux.

AromaZone : c’est le shampoing que j’ai actuellement. Très économique (12€ le litre), une base au PH neutre, sans parabens silicones sulfates et non testé sur les animaux, qui nettoie sans agresser. Le plus ? Comme c’est une base nettoyante, tu peux ajouter ce que tu veux dedans (huiles essentielles, actifs…)

Desert Essence : Le Strenghtening au Jojoba… Une tuerie. C’est bio, non testé sur les animaux, sans aucun artifice…Il rend les cheveux tout doux, tout fluides, sans les graisser. J’ai eu plus de mal au début avec l’après-shampoing de la même marque, qui ne « glissait » pas autant sur les cheveux que tout bon après-shampoing au silicone, mais j’y suis habituée, et je n’en démords pas !

Pour une liste complète des marques Bio/Vegan/Sans paraben-sulphates-silicones/Cruelty Free, tu peux regarder sur le blog La Petite Noisette ! Ils sont répertoriés par ordre alphabétique, classés selon des couleurs 😉

Les résultats ? Après plus de 2 mois sans avoir utilisé un shampoing/après shampoing contenant des produits toxiques/cancérigènes pour mes cheveux, je vois clairement la différence. Ils sont plus doux, beaucoup moins emmêlés (ça ne relève pas du miracle, mais au moins les noeuds partent facilement), moins lourds, rengraissent moins vite… Et ça me fait plaisir de savoir que je (me) pollue un peu moins.
A prendre en compte : j’ai également continué mes bains d’huile, de façon plus rapprochée/plus régulière, et j’ai commencé il y a presque deux mois une cure de vitamines pour les cheveux Hairbust, qui a clairement aidé ma masse capillaire. Le fait d’arrêter au maximum le sèche cheveux a carrément aidé : mes cheveux sont moins secs, moins « ébouriffés », et ne font plus de fourches. Fourches que, oui, j’ai été couper au mois de Mars (ça faisait quand même depuis Décembre que je n’avais pas mis les pieds chez un coiffeur – en apportant mon shampoing Desert Essence en plus, histoire de ne pas repartir sur un produit toxique).

C O R P S

hisu-lee-30601-unsplash.jpg

Pour mon corps, et mon visage, je me suis également renseignée. Bizarrement, c’est venu après l’interrogation pour mes cheveux. C’est simple, depuis que j’ai commencé à regarder les étiquettes de mes produits (qui n’étaient pourtant pas de mauvaise qualité), ma routine est devenue très simple !

Pour me démaquiller, j’utilise L’huile démaquillante au Karité de L’Occitane. Une merveille, qui retire tout le maquillage, même le mascara waterproof (dont je suis plutôt une fan en général). Elle sent bon, elle se rince en un coup d’oeil (en soi, l’huile de noix de coco fait son travail aussi, mais est galère a retirer), sans laisser de film gras puisqu’au contact de l’eau pour rincer, elle se transforme en lait. Ce n’est pas une marque Bio, mais la composition est safe. Et adieu les cotons démaquillants par millier.

Pour me laver le visage…Eh, plus grand chose à vrai dire. En fait, je vais plus axer sur un masque, même hydratant, que je fais poser le matin en préparant mes affaires, avant de me maquiller/m’habiller avant d’aller bosser. Ces masques sont soit faits-maison (argile, thé matcha, miel, cannelle…) ou bien achetés (Bodyshop et Lush principalement).

Pour les soins du visage, 2 étapes :
– Le matin, j’utilise une crème légère type La crème de jour à la vitamine E de chez Bodyshop; ou si j’ai besoin de plus d’hydratation, un peu de Baume Onctueux, parfum lait d’amande, de Clémence et Vivien.
– Le soir, c’est mon mélange d’huiles pour le visage faits-maison, suivi par le Baume ci-dessus.

De même, Clémence et Vivien, c’est une marque Bio, made in France, sans test sur les animaux – et vegan. Et le parfum de ce Baume, qui fait aussi bien visage/corps/mains/lèvres gercées/ pointes… Sent terriblement bon. J’ai adopté la même marque pour remplacer mon feu déodorant aux sels d’aluminium (aïe) : un déodorant en pot, à appliquer au doigt, qui sent bon la fleur d’oranger et la lavande.

Pour le corps, j’utilise :
– Un gel douche bio trouvé chez Carrefour City, qui fleure bon la rhubarbe et l’amande pour trois francs six sous
– Une préparation corps au marc de café/abricot maison pour le gommage
-Toujours le Baume de Clémence et Vivien pour l’hydrater.

La différence ? Ma peau ne tire plus/ ne semble pas assoiffée / ne fait plus de rougeurs quand je sors de la douche. J’ai l’impression qu’elle est plus lumineuse aussi. Et je me sens mieux dans ma tête, en me disant que je traite mieux mon corps en utilisant des produits plus sains pour lui.

nicole-honeywill-416492-unsplash

Next step pour moi ?
– Virer/Donner mes vernis. C’est dingue tout ce qu’il y a de toxique dedans. Oui, même avant, je savais que les ingrédients des vernis n’étaient pas top top, qu’il ne fallait pas en mettre trop souvent… Mais je me rassurais aussi en me disant que, bon, si je mettais une couche de vernis transparent avant… ça allaiiiiiit. Mais non héhé. Ca me permettra également de faire de la place, et de virer pour de bons ceux que j’aime bien, mais qui sont tous secs.
– Tester des vernis à la composition saine ! Ce sera ma prochaine commande AromaZone, puisqu’ils proposent un vernis transparent à 1,70€, et des petits vernis de couleur à 2€… Alors ce sont de tout petits pots, mais honnêtement… Qui a déjà fini un vernis ?
– Finir mon dentifrice actuel (Signal basique) pour en prendre un aux plantes.

A plus long terme (histoire que je finisse d’abord mes produits), j’envisage également de passer à des produits ménagers plus naturels. Je suis déjà une grande fan du bicarbonate de soude pour les tâches/blanchir le linge; et du vinaigre blanc pour retirer le calcaire de ma théière et machine à café… Je suis presque prête à passer à a lessive maison !

Et vous, qu’en pensez-vous ? Seriez-vous prêts à passer au naturel pour votre peau, pour vos cheveux… ?

Rosalie

Publicités

Mes cosmétiques maison – Visage

« Laura, tu es une fille très cocooning toi. »
– Nahima

Je suis apparemment classifiée par ma famille, mes amis et mes collègues comme une fille qui aime bien prendre soin d’elle (héhé). Ma passion pour le thé étalée sur mon bureau au travail, ma chambre remplie de bougies et guirlandes lumineuses, des plaids dans les quatre coins de mon appartement… Je plaide coupable de cocooning-aigüe.

Pour cet article, pas de décoration/tips cocooning, mais un peu de beauté. Après moultes sondages sur Instagram, il semblerait que vous ayez envie que je partage mes recettes maison de masques beauté. C’est donc parti !

chuttersnap-297550-unsplash

Toutes les photos utilisées dans cet article sont libres de droit.

J’aime bien « bidouiller ». Bricoler, créer, que ce soit la peinture, le tricot… Et bien en beauté c’est pareil. J’aime bien tester, faire des potions magiques. J’ai attendu un peu de temps avant de faire cet article, parce que je n’avais pas tous les ingrédients dispos chez moi; mais aussi parce que je ne suis pas une bloggeuse beauté, et que ce genre d’article « moins profond » que d’autres est moins important pour moi. On en trouve un peu partout sur l’Internet, ce n’est pas super différenciant… Mais si vous aimez ce format, je pourrais en refaire, j’attends vos retours !

Je n’ai pas une peau très réactive (sauf pour la cannelle, dieu j’étais toute rouge -BAD IDEA), ni très sensible. En général, les produits que j’utilise ou les masques que j’applique sont des masques hydratants/pour l’éclat. Promis, j’explique tout au cas par cas si-dessous.  Seulement : testez le masque sur votre peau avant d’en faire un masque, n’utilisez pas ces ingrédients si vous y êtes allergiques ou intolérants #CaptainObvious.

Je ne proposerai donc pas de masques « purifiants » par exemple, ni pour l’acné ou les cheveux. Mais de ce que j’ai pu apprendre de l’acné, c’est que souvent, les traitements (internes/externes) de l’acné sont assez asséchants, voire abrasifs, et qu’hydrater votre visage ne vas pas forcément le faire graisser, mais au contraire, pourra apaiser les agressions (lotions, crèmes, boutons…).
Et c’est parti !

V I S A G E

d35a95d16781720ed125e4a83a34eef0

Masque « Détox » au Matcha

Le Matcha. Ce miracle gustatif et aux propriétés incroyables.
1- Il s’agit de feuilles de thé réduites en poudre, au tout début de leur floraison. Pour ne pas faire un article pavé (enfin, plus qu’il ne le sera déjà), je raccourcis les explications, mais tu peux trouver plus d’informations sur l’Internet. Cette poudre est plus riche que le thé vert « normal » car la feuille est entièrement consommée (en alimentation), et pas seulement infusée.
2- Ses propriétés? C’est une poudre antioxydante (qui empêche la formation de radicaux libres, protégeant les cellules et les tissus) et stimulante. Elle lutte contre les inflammations, maintient le bon fonctionnement des artères (quand ingérée), favorise le renouvellement des cellules. Par exemple? 137x plus d’antioxydants que dans un thé vert de mauvaise qualité, 3x plus que des thés verts de qualité supérieure.
3- C’est donc un must dans ta salle de bain, comme dans ta cuisine. L’odeur/le goût est juste un délice (surtout quand tu as déjà goûté à des madeleines/latte au matcha, le masque visage qui suit te rappelle cette expérience sucrée à souhait héhé).

Utilisé en masque, le matcha a donc des propriétés anti-oxydantes, « détox », anti-pollution, stimulant… Si tu as lu le petit pavé au dessus, t’as compris que tout est bon là-dedans. Comment le préparer ?

Ingrédients
– 1 cuillère à café de thé Matcha en poudre (le mien vient d’Alice Délice, il n’est pas Bio, mais tu peux en trouver sur AromaZone facilement)
– 3 cuillères à soupe de masque hydratant (si tu en as à la maison, sinon tu peux remplacer par du yaourt nature -grec c’est encore mieux, le yaourt a des propriétés hydratantes)

Préparation
– Mélanger la poudre et le yaourt/masque hydratant dans une tasse/un bol, en utilisant de préférence une spatule/cuillère en bois afin de ne pas oxyder le thé.
– Appliquer sur ta face/ton cou… où tu en as besoin 🙂
– Laisser poser entre 15 et 20 minutes, puis rincer à l’eau tiède.

Pour les masques ayant une consistance moyenne (pas trop gluant, pas trop liquide), j’utilise un pinceau plat (type fond de teint) pour une couche homogène partout sur le visage. Et c’est vachement agréable.

ATTENTION
– Mettre trop de matcha (ne servira à rien) peut tâcher ton visage très légèrement. Si tu le fais le soir, pas de problème si tu nettoies ton visage avec un peu de savon après, le lendemain matin y’aura plus rien. D’autant plus que ça ne se verra pas sous le fond de teint (si tu en mets). Attention aux vêtements aussi, prépare une vieille serviette pour t’essuyer le visage après au cas où il en resterait, histoire de ne pas les tâcher.

foodism360-397316-unsplash

Masque « Éclat » Argile rose

Ingrédients
– 2 cuillères à café de poudre d’argile rose (parfaite pour peaux sensibles, sèches, apporte de l’éclat en les rééquilibrant)
– 3 cuillères à soupe d’eau
– 1 à 2 gouttes d’huile essentielle de Géranium rosat (lutte contre la rosacée – quand t’as naturellement les petites veines sur le visage apparentes, donnant une couleur « rouge-rose » à tes joues/ ou des cicatrices d’acné)
– 1 à 2 gouttes d’extrait aromatique de rose (ou celui que tu veux, c’est pour que ça sente bon héhé)

Il faut que la préparation ait une consistence moyenne, ni trop liquide, ni trop épaisse, mais ça tu vas pouvoir ajuster en fonction du rendu, les doses que j’ai écrites ci-dessus sont à titre d’indication seulement !

Tu peux aussi ajouter des actifs (j’ajoute en alternant, soit de la Vitamine E, ou un concentré d’actifs « Éclat & Lumière », trouvés chez AromaZone, mais c’est facultatif)

Préparation
– Mélanger les ingrédients dans une bolinette (c’est un petit bol)
– Appliquer sur ta face/ton cou avec ou sans pinceau… où tu en as besoin 🙂
– Laisser poser 5-10 minutes (si ta peau est sèche, n’attends pas que l’argile soit sèche, ça va déshydrater ta peau plus qu’autre chose)

ATTENTION
Ne pas trop abuser des huiles essentielles : c’est très puissant ! Quelques gouttes suffisent largement !

6c3d289aed3ec1468df5fa8c779bb666

 Gommage Miel & Abricot

Ingrédients
– 2 cuillères à soupe de miel (bio si possible, c’est un agent hydratant et réparateur)
– 1/2 cuillères à café de poudre de noyau d’abricot (si ta peau est très sensible, tu peux utiliser de la poudre de noix de coco, la poudre de noyau d’abricot reste assez abrasive)
– 1 à 2 gouttes d’extrait aromatique d’abricot (ça sent bon)

Préparation
– Mélanger les ingrédients
– Appliquer sur ta face/ton cou… où tu en as besoin 🙂
– Pas besoin de laisser poser, il suffit de masser doucement ! Plus tu mets d’eau, moins la consistance est épaisse, plus le gommage sera  doux. Tu peux cependant laisser poser un peu pour profiter de l’hydratation du miel.

ATTENTION
Gommer ne signifie pas « râper » ton visage. On y va mollo, ta peau est fine et sensible, surtout sur le visage !

kelly-sikkema-475112-unsplash

Huile de nuit hydratante

Ingrédients
– 6 cuillères à soupe d’huile végétale d’abricot (huile illuminatrice, coup d’éclat, régénérante et revitalisante -contre le vieillissement, nourrit la peau et la protège de la déshydratation)
– 3 cuillère à soupe d’huile végétale de cerise (renforce la barrière cutanée, améliore l’hydratation, riche en antioxydants et acides gras essentiels, lutte contre le vieillissement prématuré dû aux UV)
– 3 gouttes d’actif anti-oxydant Vitamine E (anti-oxydant, anti-âge/réparateur post-soleil, anti-inflammatoire, améliore la micro-circulation cutanée et aide a maintenir l’élasticité/l’hydratation de la peau)
– 3 gouttes d’huile essentielle de géranium rosat (purifiant, tonique visage, aide contre la rosacée)

Préparation
– Mélanger les ingrédients
– Appliquer quelques gouttes sur le visage/cou/décolleté après avoir bien démaquillé/lavé ton visage
– Masser pour faire pénétrer, et au dodo !

ATTENTION
Je l’utilise le soir, parce que l’huile… c’est gras (ah bon?), et pas forcément super facile à mélanger avec le fond de teint héhé.

Et voilà, y’a plus qu’à !
A la suite de cet article, deux autres : cosmétiques corps et cheveux. Dites-moi si le format vous a plu, si vous souhaitez d’autres articles « beauté » de ce genre 🙂

Rosalie