Les meilleurs films de tous les temps.

Comme je vous le disais dans un de mes derniers articles ( To Do List : Automne 2017!), ma culture cinématographique est assez pauvre… Mais j’ai décidé d’y remédier!

Si vous aussi, vous voulez voir ou revoir vos classiques… C’est ci-dessous!

N’hésitez pas à participer à cette liste en laissant un commentaire 🙂

Capture

L E S - C L A S S I Q U E S

Forrest Gump
Gran Torino
Pulp Fiction
Whiplash
Le bon, la brute & le truand
La vie est belle
Million Dollar Baby
Edward aux mains d'argent
Imitation Game
Léon
Le voyage dans la lune
Inglorious Basterds
Elephant Man
American Beauty
Slumdog millionaire
Chantons sous la pluie
Some like it hot
Anna Karenine
Lost in translation
Les chaussons rouges
Thelma & Louise
L.A Confidential
Drive
Rocky
The breakfast Club
La fureur de vivre
My girl

d56308a2695ae8d42004598ff57f7fec

L E S - I N T E G R A L E S 
Charlie Chaplin
Hitchcock 
Indiana Jones
Retour vers le futur
Le Parrain
Star Wars
Le seigneur des anneaux
Harry Potter
Audrey Hepburn
Miyazaki
Matrix
Gremlins
Batman

d6a5da6956f9b47b71e9135530463443

A - V O I R
Kingsman: services secrets
Le pacte des loups
Les gardiens de la galaxie I & II
Dunquerque
The Circle
Mother!
Les filles d'Avril
Seven Sisters
Your Name
La vie rêvée de Walter Mitty
7 ans au Tibet
The Bucketlist
Le dernier trappeur
Sur la route
One week
Les chemins de la liberté
Before Sunrise
Planetarium
Song to song
Knight of cups
Melancholia
Le fabuleux destin d'Amélie Poulain
Little Miss Sunshine
Les animaux fantastiques
Le 5e élément
Reservoir Dogs
Highlander
Okja
L'amour dure 3 ans
Cet été là
Le sourire de Mona Lisa
Bokeh
Miss meadows

fb001038c084253b201c7102a4fe9a59

A - R E V O I R 
Into the Wild
Inception
Fight Club
Big Fish
Pulp Fiction
Lolita
Mrs Doubtfire
Pretty Woman

Rosalie

wolf

Publicités

Faire le tri.

Nombre d’articles, livres… discutent du fait de ranger sa vie. Obsession d’une vie bien rangée? Ou le contre-pied d’un bazar organisé?

408db97ca9bd0ddfa8fe9d93d4301a30

Personnellement, j’oscille entre une vie cadrée, tirée à quatre épingles; et un bazar où règnent la flemme et le « pas le temps », où mon lit est fait dès le matin, les coussins sur le canapé sont alignés; et où une tonne de vêtements reste à laver, où les papiers et tasses de thés s’entassent sur mon bureau. Je suppose que cela dépend de nous tous, des périodes de rush ou de calme.Je ne vais pas faire l’apologie d’un intérieur propre : oui, c’est le top.

Comment faire le tri? Dans son chez-soi, au travail, dans sa tête…

La plupart du temps, on trie pour aller de l’avant, pour remettre tout à plat pour avancer… ou par obligation (Range ta chambre!).

Ranger pour virer l’inutile.
Tu n’as jamais ressenti le besoin de faire le tri par le vide? C’est un peu radical, OK. Mais ranger ses tiroirs avec un salle poubelle à côté… La vieille paperasse, des brouillons oubliés, le pull que tu ne portes plus parce qu’il est défoncé… Non, tu sais que tu n’en as plus besoin, mais entre la flemme, la poubelle qui est trop loin, ou la valeur sentimentale que tu y attaches… Ça prend juste de place en fait. Et inconsciemment, ça prend de la place visuellement, et dans ta tête.

Imagine un bureau où tes feuilles de paie, tes papiers administratifs sont classés; où cette vieille bougie ne trône plus : est-ce que ce n’est pas plus relaxant, est-ce que ce n’est pas un gain de temps incroyable? Plus de clarté, plus d’efficacité, moins de choses pour te déconcentrer.
Tu n’es pas obligé de tout jeter dans ta penderie. Juste remémore-toi la dernière fois que tu as porté ce jean (si tu l’as déjà porté?), pourquoi tu le gardes, si c’est juste parce qu’il est mal rangé que tu ne le portes pas? Est-ce qu’il te va encore? Est-ce que tu le gardes seulement, parce que c’est celui que ton ex-copine t’a offert?

Pose-toi les bonnes questions. Si l’attachement relève seulement du « je ne vais pas le jeter, on ne sait jamais »… Il faut peut-être envisager le jeter quand même.
Ndlr: Quand je dis jeter, je dis le virer de ton armoire, les solutions pour revendre des vêtements/décoration sont multiples! Applications mobiles, Vide-dressings, associations… Même H&M propose un bon de réduction si tu apportes des vêtements!

Le plaisir de revenir aux bases, d’y voir plus clair. Au  seuil de la simplicité et du minimalisme, s’accorder de vivre avec peu, mais de qualité. Pourquoi acheter dix marinières low cost, si elles ne durent que quelques mois?
Au final, avec autant -voire moins- d’argent, tu aurais pu en prendre une plus chère, mais qui t’aurait duré beaucoup plus longtemps, qui ne se serait pas déformée, dont le tissu ne gratte pas… Et si possible pas faite en Chine.

b73031ca3f20d668d6c923a9cad3d978

Faire le tri dans ta tête
Penser au passé, au présent et au futur, tout ça à la fois. Ça te fatigue pas toi? Moi ça m’épuise. Et pourtant je ne peux pas m’en empêcher.
Je ressasse le passé, bon ou mauvais souvenirs; ou je tire des plans sur la comète, toujours plus loin toujours plus haut. Toujours en train de me repasser mes photos de vacances, comme c’était bien; et à planifier les prochaines, et toutes les opportunités que l’avenir pourrait m’offrir si je faisais tel ou tel choix.
Est-ce que cela me rend plus heureuse? Pas forcément. J’ai bien évidemment le boost de l’ambition, de l’impatience, ou de la douce mélancolie. Mais j’ai également le stress, l’anxiété de l’inconnu, l’impatience, et je ne me contente en général pas du moment présent.
Et pourtant, je m’efforce parfois, à m’arrêter, lever les yeux de mon ordi ou smartphone ou appareil photo, me rendre compte d’où je suis et me dire « je suis là ». Ou bien juste prendre le temps de figer cet endroit dans ma mémoire, l’ambiance, ce que je ressens… C’est beaucoup plus facile ensuite de se remémorer l’instant. Sans parler du sentiment de joie et de paix que tu ressens à ce moment là. Juste un peu d’acceptation.

Priorités, planification…
Lorsque tu es submergé, les tâches arrivent de partout et tu n’en vois plus le bout? Il est assez facile de se perdre, voire de se noyer. La moindre goutte d’eau fait déborder le vase de tes préoccupations.
C’est le moment de se poser. De faire une pause, et de revenir tranquillement pour y réfléchir à tête reposée. Est-ce important, prioritaire? Si oui, fais-le maintenant. Est-ce important, mais pas réalisable de suite? Planifie-le. Est-ce peu important, mais pressant? Délègue-le, accepte de demander de l’aide. Est-ce peu important, et peu pressant? Poubelle. Je ne te parle pas de faire un SWOT, juste de peser le pour et le contre.

92376c9e3d66380daffacddb9b58e9c8

Concentration et persévérance.
Comment veux-tu te concentrer si, au travail ou chez toi, si toutes les 5 secondes ton portable/ordi/montre t’envoie une notification parce que tu as reçu un message/été taggué dans une publication/reçu un mail? Impossible.
Et je dis ça en connaissance de cause. En travaillant, je sais que je ne serais pas (aussi) productive si je suis perturbée.
Pour ceux ayant vraiment besoin d’une aide extérieure, il existe un nombre de méthodes ou d’applications incalculables pour bloquer les notifications pendant un temps donné…(ndlr: voir la méthode Pomodoro, par tranches de travail intensif/pauses) sinon, mettre son portable en « mute » ou en mode avion, ça marche très bien aussi. Ne plus laisser se faire couper par la parole par les notifications : check.
Je ne parle pas non plus d’une vraie Digital Detox : quelques heures. Tu remarqueras bien vite le changement.

Ça donne envie de simplifier sa vie, non?
Et toi, qu’est-ce que tu fais lorsque tu te sens débordé(e)? 🙂

Article : Zero Waste
Article : Désencombrement

Rosalie

wolf

To Do List : Automne 2017 !

Ce que je vais faire cet automne? Plein de choses.

Chaque changement de saison apporte son lot de petites joies. Voici une petite liste, non exhaustive, de ce que je compte faire! N’hésitez pas à me dire en commentaire ce que vous allez faire, ce que vous ajouteriez à cette liste! 🙂

186b039de837ac5d261b2c92a838706a

C U I S I N E 
– Une tonne de thé russe, chai
– Tester de nouvelles recettes de cafés, lattes, et chocolats chauds maison
– Refaire le plein d’épices (cannelle, clous de girofle, gingembre) et de fruits secs
– Cuisiner, cuisiner, et cuisiner : risottos, purée de courges, biscuit secs, vin chauds, compote de pommes…
– Me balader au marché de Wazemmes le dimanche matin, pour faire le plein de fruits/légumes et fleurs -Honte à moi. Nous sommes le 07 Août, et j’ai déjà craqué pour de la compote aux pommes/cannelle maison + une purée de courges/patates douces…
– Tenter de faire du jus de pomme chaud aux épices!

c46b38306bae0ab9cefb14e8b6486f03

D E C O R A T I O N 
– Il est temps de retirer la décoration estivale! Au-revoir les lanternes pastels, ma housse de couette tropicale, ma petite pastèque lumineuse, mes fleurs séchées…
-… et bonjour le retour de la couette bûcheron, les plaids en fausse fourrure, les plantes automnales, les bougies par millier!
– Il sera également temps de préparer le calendrier de l’Avent! J’ai reçu un calendrier en bois, en forme de sapin l’année dernière, de quoi le peindre en rouge et vert, ou doré, ou argenté… Je n’ai pas encore vraiment choisi!
– DIY! Faire une guirlande de pommes de pins, à peindre éventuellement; coudre de nouvelles housses d’oreillers… J’ai plein d’idées!
– DIY! Faire des bougies maison (à base de paraffine et d’huiles essentielles -à commander sur Amazon) aux senteurs automnales!
– DIY! Customiser des tasses blanches avec du vernis à ongles pour un effet aquarelle…ou à customiser entre amoureux!
Dessiner! Préparer des cartes de Noël à envoyer pour les fêtes.
– Faire le plein de bougies aux senteurs automnales! Les senteurs Apple Pumpkin, Autumn Dusk me font de l’oeil chez Yankee Candle…

 

65fc18f282b24aeec12921a3ce3c0b0d

M O D E – B E A U T E
– Sortir mes pulls, mes chemises de bûcheron, mes écharpes
– Faire le plein de collants : out les collants à trous ou tout usés! Les filles comprendront.
– Remplacer ma paire de bottes (RIP).
– Faire un convoi organisé vêtements d’été -> vêtements d’hiver (Maman, je reviens avec une grosse valise!)… Et récupérer mes bottes de pluie.
– Passer chez le coiffeur. J’alterne tous les ans souvent de coupes de cheveux. En ce moment, je les laisse pousser héhé. Je ne suis pas encore réduite à tirer dessus pour qu’ils poussent plus vite (quoi que…), mais il y aura bien un moment où il faudra passer par une petite coupe (et couleur?).
– Sortir mes rouges à lèvres! Bonjour le rouge, le bordeaux…

 

4b54860c808b5e8c34ef5a2123b99dfb

A C T I V I T E S
Tricoter! J’ai déjà fait le plein de pelotes, et j’ai promis une écharpe et un bonnet… Parfait devant Netflix!
Lire! J’ai une tonne de livres à passer en revue.
– Faire une citrouille Halloween, et une maison en pain d’épice avec des amis! Histoire de pouvoir manger la maison après tous ensemble…
– Avec l’automne arrive mon anniversaire, puis Halloween… De quoi faire la fête!
– Prévoir des sorties Citadelle entre amis, voire sortie en forets en dehors de Lille! Histoire de sortir les appareils photos, se créer des souvenirs avec les copains.
– Investir dans deux ou trois jeux (Limite/Limite, Taboo…) pour des soirées/après-midi au chaud, quand il pleut dehors!
– Voler à ma mère un de ses chats
-… Ou en profiter chez elle, devant la cheminée, avec ma famille, un gros pyjama et un plaid.
– Refaire l’intégrale des Harry Potter, sous la couette, sur le canapé.
– Établir une liste de films, cultes ou pas, à regarder tous les dimanches soirs. En bonne GenY/GenZ, ma culture série est plutôt bonne, ma culture cinématographique un peu moins… !
– Investir dans une bouillotte!

1858c2c9b43e3b9ff8f6e41a442ad061

Playlist – Spotify :
– Sunday Morning
– Your favorite Coffeehouse
– Jour de pluie

Rosalie

wolf

 

Hymne à l’automne.

Eh oui, à peine début Août et déjà un article sur l’Automne. Mais quitte à avoir du ciel gris ici, et de la pluie, pourquoi ne pas faire ton deuil de l’été avec moi? Septembre approche à grands pas, l’automne avec lui.

Pas de doute, l’automne est ma saison préférée. Chaque année, c’est la même excitation. L’air qui se refroidit, la vapeur expirée à chaque inspiration, l’odeur des feuilles qui roussissent et le béton mouillé. Les jours qui s’allongent, le reflet des feux de signalisation au sol. Les bouches d’aération soufflant leurs épaisses fumées. Des individus bibendums, protégés par leurs gros bonnets et écharpes.

b893d3df9455da49813fb134731a3e5b

Les dimanches passés au marché, à acheter une tonne de courges, rentrer évider les potirons et en faire des lanternes. Faire de la compote de pomme, arroser le tout de cannelle. Les dimanches soirs passés sous la couette, entre thés chai, bougies parfumées et le bokeh des guirlandes lumineuses. Ne se résoudre à en sortir qu’à condition de s’enrouler dans un gros pull et des grosses chaussettes de ski. C’est la saison confort.

Rentrer chez soi après le travail pour retrouver la bonne odeur de biscuits maison, et celle des écorces de mandarines, laissées à chauffer sur les radiateurs. Le retour des longs bains chauds après une averse. Les infusions cannelle-gingembre et clous de girofle. Avec eux, les soirées passées dans le canapé devant une série, emmitouflés dans le plaid, au bol de purée de potiron. Tricoter des écharpes et bonnets à tout va. « C’est moi qui l’ai fait ». Les premiers marrons au four, accompagnés de leur vin chaud. Ajouter des crêpes au sirop d’érable à son repas. Essayer de nouvelles recettes de carrot cake.

f71f20464df1ff17ebccd1c77d36feac

Les balades en forêt, entendre le silence et sous nos pas, le craquement des feuilles mortes. Un camaïeu d’orange, de rouge, s’émerveiller en espérant croiser le chemin d’un écureuil. Collectionner les pommes de pin, un herbier aux cent couleurs, et en faire une couronne à accrocher dans le salon.

Profiter des derniers reflets dorés que le soleil d’été a laissé, et accueillir les reflets roux de l’automne. Ne vivre que pour l’heure dorée, en profiter pour attraper le bras de votre bien-aimé(e) (quelle bonne excuse que le froid pour se rapprocher). Remplacer les mojitos par des irish coffees ou un thé de la pluie (thé russe, particulièrement agréable à siroter quand il pleut, aux notes d’agrumes et de bergamote).

La meilleure saison pour faire le point. Faire un retour sur la moitié de l’année déjà passée, entre compréhension et acceptation, avant de prendre des résolutions.

Abonnez-vous au Blog ou à la page Facebook pour rester au courant des nouveaux articles! Très prochainement, je vous donne ma liste de choses à faire en automne 😉

Rosalie

wolf

Sortir de sa zone de confort.

 » Personne n’est mort d’inconfort, et pourtant, vivre au nom du confort a tué bien plus d’idées, d’opportunités, d’actions, et de maturité que toute autre chose. Le confort tue! »
– T. Harv Eker.

Aller parler à cette jolie fille au bar. Voyager seul. Partir travailler à l’autre bout du monde. Changer de boulot. Se mettre au sport. Prendre des nouvelles de ses grands-parents qu’on n’a pas vu depuis un bail.

Toutes ces actions ont un point commun: elles peuvent paraître tout à fait faciles à réaliser, ou bien tout à fait inimaginables. Et pourtant, ce qui est facile pour toi ne le sera pas pour moi. Cependant, comment sortir de la routine, comment se faire plaisir, comment avoir le sentiment d’être vivant si tu ne sors pas de ta zone de confort?

En sortant de ton cocoon, tu rencontres de nouvelles personnes. Le succès est plus doux s’il a été difficile. Cet état de peur dans lequel tu peux être, d’inquiétude? Tu l’oublieras vite pour n’en retenir que le meilleur, cet état « d’anxiété optimale » te permets d’aller plus fort, plus loin, de tenir plus longtemps. Et lorsque tu te retournes, pouvoir te dire « j’ai fait tout ça, sans rien ni personne, alors que je ne m’en pensais pas capable ». Et regarde-toi, maintenant que tu l’as fait!
Visualise un serpent: s’il ne mue pas, il meure. En restant dans ton ancienne peau, penses-tu pouvoir te sentir vivant encore longtemps? Ce frisson, l’adrénaline, analyse le, retiens le, grave le en toi. Est-ce que c’est de la peur, de l’envie, du désir, de la fierté?

L’inconfort est seulement temporaire, tu ne dois pas avoir peur de ce qu’il y a en dehors de ta bulle. Ce qui peut te faire peur à toi, peut peut-être être tout à fait normal pour quelqu’un d’autre, ou même inimaginable par une autre personne. Au final, ce qui t’impressionnait avant, une fois que tu l’as fait, n’est plus qu’une expérience, voire une habitude. Personne ne se lance dans un marathon sans avoir jamais couru. La première course, peut elle aussi être source d’anticipation (« je n’ai pas de souffle », « je vais devenir tout(e) rouge »,  » je n’ai personne avec qui courir »…).
Toutes les situations, peut importe leur degré d’embarras, ne sont pas un souvenir cuisant qui restera à tout jamais dans ton esprit, marqué au fer rouge, retenu par toutes les personnes présentes (en fait, elles ne s’en rappelleront pas, alors que toi tu resteras bloqué(e) dessus).

Des actions spécifiques entraînent des résultats spécifiques. Tu veux devenir un athlète? Travaille-le. Tu veux gagner plus d’argent? Travaille-le. Tu veux être heureu(se)x? Travaille-le.

Il y a dix ans, où étais-tu et où te voyais-tu? Dans dix ans, où te vois-tu? Et qui aimerais-tu être?
Alors demande à avoir ce que tu veux. Donne le toi. Lève toi tôt. Ose dire non, ose dire oui. Prends les compliments – et retiens les. Prends les critiques. Admets et apprends de tes erreurs. Prends la parole, même lorsque tu ne te sens pas légitime. Arrête la procrastination. Laisse-toi aller. N’aie pas peur du jugement. Dépasse le jugement. Fais-toi confiance. Petits pas par petits pas. Fais-toi peur au moins une fois par jour. Nage contre le courant si tu dois le faire. Vois l’échec comme un passage obligatoire, régulier, pas comme un obstacle définitif. Mais surtout, fais-le pour toi, et prend soin de toi. Accepte d’être vulnérable. Accepte l’aide autour de toi. Demande-leur « Qu’est ce que tu ferais si tu étais à ma place? ».

Tu en es capable. Il suffit juste de prendre confiance en toi, d’y aller petit à petit. A force de creuser une idée, de la mener en long, en large, en travers, tu n’agis pas. Plus tu élargis ton champs d’action, et plus d’opportunités s’offrent à toi. Les mauvaises expériences feront au mieux de bonnes histoires à raconter, au pire des leçons à méditer. Autorise toi, prépare toi à changer. Maintenant et pas plus tard, seul(e) ou pas.

Photo : île d’Oléron, 2017.

Rosalie

wolf